Modèle feuille arbre

La hauteur d`un nœud est la longueur du chemin le plus long vers le bas vers une feuille à partir de ce nœud. La hauteur de la racine est la hauteur de l`arbre. La profondeur d`un nœud est la longueur du chemin d`accès à sa racine (c.-à-d. son chemin d`accès racine). Ceci est couramment nécessaire dans la manipulation des différents arbres d`auto-équilibrage, AVL Trees en particulier. Le noeud racine a la profondeur zéro, les noeuds de feuille ont la hauteur zéro, et une arborescence avec seulement un noeud unique (d`où une racine et une feuille) a la profondeur et la hauteur zéro. Conventionnellement, un arbre vide (arbre sans noeuds, si tel est permis) a la hauteur − 1. Les arbres sont souvent dessinés dans l`avion. Les arbres commandés peuvent être représentés essentiellement de manière unique dans le plan, et sont donc appelés platanes, comme suit: si l`on corrige un ordre conventionnel (par exemple, dans le sens antihoraire), et arrange les nœuds enfants dans cet ordre (premier bord parent entrant, puis premier bord enfant , etc.), cela donne une incorporation de l`arbre dans le plan, unique jusqu`à l`isotopie ambiante.

Inversement, une telle incorporation détermine un ordre des nœuds enfants. Vous pouvez télécharger le modèle feuille 3-D ici ou le saisir sur mon magasin TPT un nœud interne (également appelé nœud interne, inode pour court ou nœud de branche) est un nœud d`une arborescence qui a des nœuds enfants. De même, un nœud externe (également appelé nœud externe, nœud feuille ou nœud terminal) est un nœud qui n`a pas de nœuds enfants. La structure d`ordre partiel (X, ≤ V, ≤ S) est obtenue comme suit: ci-dessous la liste des cartes partielles qui sont généralement utilisées pour la traversée d`arborescence ordonnée. [10] chaque carte est une sous-relation fonctionnelle distinguée de ≤ L ⁻ ou de son opposé. Un arbre ordonné est une structure (X, ≤ V, ≤ S) où X est un ensemble non vide de noeuds et ≤ V et ≤ S sont des relations sur X appelé ordre vertical (ou aussi hiérarchique [1]) et ordre de frère, respectivement. La structure est soumise aux conditions suivantes: en effet, un arbre binaire peut être implémenté comme une liste de listes (une liste où les valeurs sont des listes): le chef d`une liste (la valeur du premier terme) est l`enfant gauche (sous-arborescence), tandis que la queue (la liste des secondes et sous- est le bon enfant (sous-arbre). Ceci peut être modifié pour permettre des valeurs aussi bien, comme dans Lisp S-expressions, où la tête (valeur du premier terme) est la valeur du noeud, la tête de la queue (valeur de deuxième terme) est l`enfant gauche, et la queue de la queue (liste de troisième et de termes ultérieurs) est le ch droit Les structures introduites dans la sous-section précédente forment simplement la partie «hiérarchique» principale des structures de données arborescentes qui apparaissent dans l`informatique. Dans la plupart des cas, il y a aussi un ordre “horizontal” supplémentaire entre frères et sœurs.

L`extension correspondante des structures arborescentes décrites précédemment (X, ≤) peut être définie comme suit.